top of page

Qu’est-ce que l’autisme ?

Description clinique La 10e révision de classification internationale des maladies (CIM-10) définit l’autisme comme étant « un trouble du développement caractérisé par des perturbations dans les domaines des interactions sociales réciproques, de la communication et par des comportements, intérêts et activités au caractère restreint, répétitif ». La Haute Autorité de Santé (HAS), basée sur la littérature scientifique internationale, a estimé que l’autisme ainsi que les Troubles Envahissants du Développement (TED) concernent désormais environ une naissance sur 150. Le regard porté sur l’autisme depuis les articles parallèles de Kanner et Asperger (1943) a beaucoup évolué, et on reconnaît désormais mieux sa diversité d’expression. Selon la CIM-10, l’autisme infantile est ainsi l’un des troubles classés parmi les Troubles Envahissants du Développement (TED), aux côtés du Syndrome d’Asperger et d’autres intitulés. Si la classification de la CIM-10 demeure la référence, la 5e édition du DSM (Diagnostic en Statistical Manual Of Mental Disorders), manuel de l’association américaine de psychiatrie, a introduit l’intitulé de Troubles du Spectre de l’Autisme (TSA). Les intitulés de TED et de TSA cohabitent donc pour l’instant dans la pratique.
Causes Les causes de l’autisme demeurent encore mal connues, même si un consensus s’est dégagé dans la communauté médicale pour les considérer comme étant multiples et son origine, organique. En effet, l’autisme est l’expression d’un trouble neurobiologique, et pas celle de difficultés psychologiques ou relationnelles ; notamment, il n’est pas causé par un dysfonctionnement de la relation de la mère à l’enfant. L’élément génétique prend ainsi une part importante à l’apparition de l’autisme, même si son influence exacte reste difficile à quantifier. La recherche actuelle semble pointer que divers facteurs – génétiques, neurobiologiques, environnementaux – s’enchevêtrent dans des proportions qui restent à préciser.
Diagnostic Aujourd’hui, le diagnostic du TSA peut être fait à trois différents niveaux, en fonction de sa complexité. Étape 1 – Alerte et repérage – Professionnels de ligne 1 Vous pouvez consulter votre médecin traitant, un pédiatre, le médecin de PMI. Il peut se référer à ces documents : Documentation et outils pour aider les familles et les professionnels dans le parcours de repérage et diagnostic des enfants présentant un développement inhabituel. Étape 2 – Prise en charge et diagnostic simple – Professionnels de ligne 2 Si votre médecin s’est inquiété concernant le développement de votre enfant :
Pour des bilans et une prise en charge précoce, il pourra solliciter la Plateforme de Coordination et d’Orientation (PCO) de votre secteur. Les plateformes de coordination et d’orientation pour les troubles du neurodéveloppement font partie du dispositif large d’orientation et de coordination. Elles sont destinées à accueillir les enfants, pour lesquels un parcours de soins coordonné doit être engagé le plus rapidement possible, tout en permettant d’initier un accompagnement auprès de l’enfant et de son entourage sans attendre le diagnostic.
Pour une évaluation diagnostique, une prise en charge, il va adresser l’enfant vers une équipe de seconde ligne pluridisciplinaire selon votre secteur de proximité : Centre d’Action Médico-Social Précoce (CAMSP) (enfants de 0 à 6 ans), Centre Médico Psychologique (CMP – CMPEA, CMPI, CPEA en fonction des départements – ), Centre Médico Psychopédagogique (CMPP), ou une équipe de libéraux coordonnée par un médecin, pédopsychiatre ou pédiatre. Vous pouvez également vous adresser à des médecins libéraux, pédopsychiatres, pédiatres.
Étape 3 – Diagnostic complexe – Professionnels de ligne 3 Dans un second temps et en cas de complexité du diagnostic, les lignes 2 avec le médecin référent, solliciteront avec votre accord, l’Unité d’Évaluation Diagnostique (UED) du Centre de Ressources Autisme qui intervient en troisième ligne. * article d’origine disponible sur www.cra.bzh
Comment puis-je vous aider ? En tant que spécialiste dans le trouble du spectre autistique, j’effectue des bilans cognitifs qui incluent une exploration des différents domaines couramment impactés dans le fonctionnement autistique. Dans la démarche diagnostique on explore : le fonctionnement global, à l’aide d’un test de QI adapté à l’âge ; la cognition sociale avec des tests permettant d’évaluer des compétences telles que la théorie de l’esprit, la reconnaissance des émotions, entre autres ; différentes échelles (questionnaires tels que le AQ, le EQ et le SQ) sont utilisées afin d’explorer les points cliniques les plus pertinents.
4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le TSA vu d'un autre angle !

Au cœur du Trouble du Spectre de l'Autisme (TSA) se trouvent des trésors de potentiel souvent négligés par les clichés négatifs qui persistent. Ces individus apportent une richesse de points forts qui

Comments


bottom of page